Yéléna Matuziak, la jeunesse pour le changement

Il fut un temps où Yéléna Matuziak lançait un genre de soirées inédites pour le monde de la nuit bruxellois, son projet DDE, qui fut débuté en Octobre 2017 et présenté plus en profondeur durant son dernier entretien. Désormais, la jeune belge s’ouvre vers de nouvelles perspectives, certes sans aucun lien avec les précédentes, mais avec la même ardeur malgré tout. Alors qu’elle accumulait déjà entrepreneuriat et études universitaires, Yéléna rajouta à son arc d’aptitudes, la corde de représentante politique pour défendre ses idées et montrer l’importance de la jeunesse dans ce domaine. Conception n’étant pas un journal politique, cet entretien n’a pas pour objectif de favoriser une idéologie plutôt qu’une autre, la rubrique Jeunes Entrepreneurs sert simplement à montrer les talents que réserve la nouvelle génération, quelque soit leur choix de carrière. Cela étant dit, nous vous présentons désormais la suite du parcours de Yéléna Matuziak et les idées qu’elle prévoit défendre pour les prochaines élections du 26 Mai 2019.

Si vous deviez choisir un slogan pour résumer votre candidature ?

La jeunesse pour le changement – Youth for change

Cette double vie, est-ce aussi le symbole de votre polyvalence d’esprit concernant vos projets politiques ?

Mon appartenance au Parti Socialiste ne définit pas ma manière de penser et j’essaie de ne pas rester cloisonnée dans une seule idéologie politique. Je préfère prendre du recul pour pouvoir réfléchir d’un point de vue jeune, socialiste ainsi qu’humaniste et me détacher de la politique de la vieille école. 

Quelle place occupez-vous dans les Jeunes Socialistes ?

Je suis membre du mouvement des jeunes socialistes Belges ainsi que des jeunes socialistes du Brabant Wallon. Concernant le parti, je n’occupe pas de poste précis, mon engagement et mes actions sur le terrain se font de manière libre, je tiens à ce que chacun de nos militants ait son mot à dire et puisse exprimer son avis.

Quelles seront les réformes majeures que vous aimeriez porter ?

  • Une meilleure accessibilité au logement de qualité pour les jeunes ainsi que pour le reste de la population.
  • Une augmentation du nombre de transports publics dans le but de faciliter les déplacements des jeunes dans le Brabant Wallon, cela aura aussi pour bienfait de diminuer notre empreinte écologique.
  • Concernant le climat, j’encouragerai une loi qui visera les gros pollueurs et remplacera nos utilisations d’énergies fossiles pour favoriser la transition écologique ainsi que le passage progressif aux énergies renouvelables. Tout cela en restant accessible financièrement aux citoyens, ils n’ont pas à payer les conséquences climatiques des industries.

Y’en aura-t-il aussi de secondaires mais que vous comptez proposer ?

  • La légalisation du cannabis, cela permettrait d’encadrer et de diminuer les risques liés à cette consommation, notamment en organisant une production nationale grâce aux coopératives.
  • La création de pistes cyclables sécurisées dans l’ensemble du Brabant Wallon, étant étudiante à Maastricht, j’ai l’habitude de me déplacer partout à vélo en toute sécurité et souhaite implanter cette chance à tous les Brabançons. 

Quels bénéfices en avez-vous tirés ?

Au fil de mon évolution dans le “monde politique”, j’ai pu developper un esprit critique plus assidu, mais aussi une meilleure confiance personnelle. J’ai toujours aimé être à l’écoute des gens qui m’entourent, comprenez que désormais, l’être en permanence grâce à mon engagement politique ne fait qu’agrandir mon enthousiasme.

Récemment j’ai pu avoir la chance de prendre la parole durant un congrès tenu à Helsinki. Parler devant des centaines de personnes, chose que je n’aurais jamais imaginée il y a quelques années, ainsi qu’aller à la rencontre des militants européistes engagés est aussi une expérience incroyable au niveau personnel.

Qu’aimeriez-vous souhaiter à la jeunesse concernant son avenir ?

Je souhaite à la jeunesse qu’elle continue à se mobiliser comme elle a pu le faire lors des manifestations pour le climat, mais surtout, qu’elle ne se décourage pas ! Le chemin est long avant d’arriver à se faire entendre et nous devons unir nos voix pour lutter ensemble contre les injustices actuelles.

Merci à Yéléna Matuziak de nous avoir, elle aussi, accordée un second entretien, nous ne pouvons que l’encourager dans ce choix de carrière qu’elle entreprend et espérer que le résultat des élections sera à la hauteur de ses attentes. Que ce soit concernant la politique, ou encore n’importe quel autre domaine, il est honorable de voir la jeunesse se mobiliser pour des causes qui lui sont chères. De plus, et hors avis politique, son slogan reste une vérité à promouvoir car même si la jeunesse doit être considérée comme utopiste, il faut tout de même lui laisser le mérite d’essayer, à sa manière, d’apporter une vision nouvelle sur la société. Malgré tout, bon courage à tous les partis qui se présenteront aux futures élections, alea jacta est ! Si vous fûtes convaincus, ou simplement intéressés, par les idées qu’essaye de porter la jeune Yéléna Matuziak, vous pouvez la suivre sur sa page et, par la même occasion, être tenus au courant de ces dernières déclarations.

L. Cohen

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :