Immort’L – Les futuristes

Avec ton écriture à l’encre ensanglantée,

Tes textes de cités à l’odeur du bitume,

Car tu es la personne incarnant cette plume,

Que les conservateurs aiment à critiquer.

 

Mais qu’en est-il (Chloé) du Fennec et ses rimes ?

De ces allégories et allitérations,

Amenant au public sublime admiration,

Mais aussi aux moments abondantes maximes.

 

Ce courant, de nos jours, par chacun écouté,

Est de ses précédents le digne héritier.

Baudelaire ou Rimbaud, le spleen du Bateau ivre.

Désormais ces derniers ont nombreux successeurs,

Tout aussi prestigieux que leurs prédécesseurs,

Et bientôt nous verrons, de ces rappeurs des livres.

 

L. Cohen

 

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :