La révolte de la nation

Tout d'abord, il ne faudrait pas oublier de remercier notre cher président qui, grâce à son envie de reformer la politique française, en bien ou en mal, ne cesse de jouer ce rôle tant attendu du fédérateur unissant ses sujets. Bien entendu non pas sous son règne, mais bien sous le même drapeau, à savoir : tous unis contre les abus de l'oligarchie.

Le laid c’est le beau

En ces jours de grands rassemblements nationaux derrières les écrans, il est normal que l'actualité ne puisse qu'être orientée sur l'événement le plus important de l'année à savoir la coupe du monde de football. Alors que cette période devrait être le symbole d'unité et de patriotisme, certaines personnes ne le voit malheureusement pas de cet avis.

Clignancourt entraîne Malesherbes dans sa chute

Ce mercredi 11 Avril 2018, les étudiants de Clignancourt prirent d'assaut le centre universitaire Malesherbes dans le but de le forcer à rentrer en blocus. Eux qui prônent la démocratie, il est étonnamment drôle de les voir obliger des personnes à les rejoindre dans leur combat.

La blackface appartient-elle au passé ?

Récemment, le footballeur Antoine Griezmann a choisi de revêtir la tenue des membres de l’équipe de basketball des Harlem GlobeTrotters. Il aurait pu s’arrêter au déguisement mais il est allé jusqu’à se peindre entièrement le corps en noir pour plus de réalisme. La tenue est acceptable certes mais être Noir n’est pas un déguisement.

L’écriture inclusive, ou la mort de la langue française

L'écriture inclusive, hormis le fait qu'elle a pour but de "féminiser" la langue, ce qui est certes un combat honorable en soit, veut aussi qu'on mentionne à chaque fois les deux sexes dans la rédaction écrite (mais peut-être bientôt orale). Cela donnerait donc: "ils·elles aiment être heureux·euse·s" au lieu de "ils aiment être heureux". Bien entendu ce combat est vain puisque démuni de sens, le simple fait d'essayer de le défendre montre déjà l'absurdité du projet.

Adopter l’écriture inclusive : faire exister les femmes dans notre usage de la langue française

Qu’est-ce que l’écriture inclusive ? L’écriture inclusive aurait pour but d’inclure davantage à l’écrit la marque du féminin. C’est-à-dire : féminiser les fonctions du pouvoir (présidente, sénatrice, députée, etc.) – car, en effet, cela ne pose de problèmes à personne de dire une serveuse, une femme de ménage, une infirmière –, marquer d’un point médian la marque du féminin lorsqu’il y a lieu de le faire et de ne plus considérer que “le masculin l’emporte sur le féminin”.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑